Protection et promotion 110247 visites
Accueil

On dirait que le sénégal marche sur la tête!

Mardi 10 Janvier 2017 - 12:38:3

ON DIRAIT QUE LE SENEGAL MARCHE SUR LA TETE !

ENFANT TALIBE enfermé et attaché à un piquet pendant 15 jours CALCINE dans une pièce au toit de paille à Darou Mousty (Diourbel)!

L’affaire Mouhamet SOUMARE, du nom de ce maître coranique arrêté à Darou Mousty pour avoir attaché les pieds de son talibé, qui a fini par le Tribunal de grande instance de Louga.

Le maître coranique Mouhamet Soumaré a rejoint la citadelle du silence pour longtemps. Arrêté à Darou Mousty (Diourbel) et placé en détention lundi dernier, il a été reconnu coupable des faits d’homicide involontaire pour lequel il était poursuivi. En effet, Mouhamet Soumaré avait enfermé et attaché un de ses disciples (talibé) à un piquet, pendant 15 jours, dans une pièce au toit de paille. Ce dernier succombera à un incendie qui s’est déclaré le 30 décembre dernier et a fait tomber le toit sur l’enfant qui meurt, calciné. Placé sous mandat de dépôt à Diourbel, le maître coranique a été condamné hier à 3 ans de prison ferme, par le tribunal de grande instance de LOUGA.

La séparation des enfants de leurs parents

Le phénomène de séparation des enfants de leurs parents biologiques est un problème chronique de vulnérabilité au Sénégal. D’après l’EDS-MICS, 15% des enfants de moins de 18 ans vivent séparés de leurs deux parents biologiques. Cette séparation peut prendre diverses formes dont le confiage à un maîtres Coranique. La problématique des écoles coraniques traditionnelles (daaras) et la mendicité des enfants talibés relèvent à la fois des gaps en matière d’éducation et de protection.

Les enfants enrôlés dans les écoles coraniques traditionnelles (daaras) font partie des 750.000 enfants en dehors de l’école formelles. Les enfants talibés mendiants et pensionnaires des  écoles coraniques traditionnelles (daaras) sont considérés comme enfants séparés de leurs parents et victimes d’un des pires formes  de travail des enfants. La pratique sociale de confiage fortement ancré au Sénégal, avec des avantages et des inconvénients notamment en termes de risques d’abus et d’exploitation de l’enfant confié, n’est pas encore réglementée par le droit interne sénégalais.

 Les droits et la protection de l’enfant doivent également être garantis dans le cadre de la protection de remplacement. L’humanité doit donner à l’enfant ce qu’elle a de meilleur. Déclaration des droits de l’enfant de Genève 1924). Les autorités étatiques sénégalaises n’arrivent toujours pas à donner à cette catégorie de l’enfant ce qu’il a de meilleur.

 

 

 


Commentaires


   ...
Auteur
Pensée du jour
L'Afrique est un oeuf précieux à conserver: On le conserve bien, ça marche ; on le conserve mal et ça se casse
Alors gardons - le bien.

Transmis par René EKE (Cotonou)
Articles recents
Réalisé par Africaciel.com