Protection et promotion 110236 visites
Accueil

Visite d'une école coranique

Mardi 13 Decembre 2011 - 13:24:58

Compte rendu de la semaine


d'action à M’PAL Sénégal

 

On ne naît pas enfants de la rue, la rue n'enfante pas, c'est la société par le biais de certains parents qui envoient l'enfant dans la rue. Ces enfants sont le produit de la société et de quelle société ?

 

Le Sénégal est un des pays concernés par le programme mondial de l’EPT de l’UNESCO. En appui des efforts consentis par l’Etat sénégalais et de l’aide internationale, ces dernières années, ce sont aussi les initiatives privées, les ONG qui ne manquent pas de s’activer autour de cet objectif d’éducation. Les écoles communautaires de base, les écoles de la rue, en français, en langues nationales, en arabe, tentent d’intégrer ceux qui ne sont pas à l’école formelle par des moyens informels. Les écoles coraniques absorbent une grande partie des enfants.

Pourtant, un grand nombre d’enfants, court les rues des villes et plus particulièrement de la capitale sénégalaise. Ces enfants reçoivent-ils l’éducation de base à laquelle ils ont droit ?

Qui sont ces enfants ? Pourquoi sont-ils dans la rue ? De nombreux enfants sont dans la rue pour mendier et ils viennent non seulement des régions mais aussi des pays de la sous région. De quelle forme de socialisation sommes-nous en présence ?

Alors qu’ils sont attelés à demander l’aumône, ils n’ont pas le temps pour étudier et sont ainsi exclus de tout système qui peut leur apporter l’éducation de base nécessaire à leur insertion socio-économique suivant une pratique démocratique et égalitaire.

Lors de la journée du 12 /03/10, nous sommes rendu en zone rural dans la région de Saint Louis à m’Pal .Qui est un « daara » moderne, là nous avons visité un « daara » et discuté avec le maitre coranique.

 

Le « daara » de M’Pal date de 1976, et compte trois salles de classe, composée de trois sections. Avec un mixage de filles et de garçons âgés environ de 2 à 10 ans. Au début les enfants étaient au nombre de 45 de nos jours ils sont 285.

Ils viennent au « daara » tous les jours sauf le jeudi et le vendredi. C’est une école coranique traditionnelle en voie de modernisation .Les enfants ne mendient pas. Parmi ces enfants, il y  en a qui fréquantent les écoles françaises.

L’école coranique de M’pal est différent de beaucoup d’autres écoles . Plan international les a fourni des aides.

Ils ont mis en place un conseil d’administration, le maitre coranique ne touche, ni voit les dons qui sont fournis par les ONG. Les parents de ces enfants étaient des anciens de cette école.

 

Le « daara » de M’pal est un daara en voie de la  modernisation.

 La religion et la culture dominent dans ce « daara »  les petites filles sont voilées et séparées des garçons.

 

« L’éducation de base est primordiale avant la scolarisation » nous disait le fils du maitre coranique car il aide, prépare à encadrer les enfants talibés, le bâton fait partie de leur méthode éducative. Malgré que ce « daara » soit un daara en voie de la modernisation, les enfants sont dans les conditions pas trop confortables (voir photo dessous).ils sont entassés dans de petites classes. Les plus petits  sont dans des conditions un peu défavorable car ils sont assis au sol il y a un véritable problème d'espace. 

 

 En conclusion, la pauvreté est facteur majeur  de la  condition vie de ces enfants talibés. Les  maitres coraniques essayent de d’améliorer la situation, mais n’ayant beaucoup d’aides et dons de la part des ONG. Cela reste très difficile. Les peu de dons qu’ils reçoivent de temps en temps , ils le partagent avec des enfants qui vivent même dans le quartier, et pourtant ne fréquentent pas le « daara ».

La culture revient faire surface car la solidarité est primordiale au Sénégal.

Rebecca Fernandez stagiaire 


Commentaires


   ...
Auteur
Pensée du jour
L'Afrique est un oeuf précieux à conserver: On le conserve bien, ça marche ; on le conserve mal et ça se casse
Alors gardons - le bien.

Transmis par René EKE (Cotonou)
Articles recents
Réalisé par Africaciel.com