Protection et promotion 106708 visites
Accueil

Au sénégal 400 enfants sont violés et plus de 800

Mardi 22 Fevrier 2011 - 12:41:13

Au Sénégal 400 enfants sont violés et plus de 800 sans domicile fixe.

Mots clés : Mendicité, enfants violés etc. 

Des statistiques ont démontré qu’au Sénégal durant ces deux dernières années 2008 - 2009 près de 400 enfants sont violés et 800 sans domicile fixe, encore moins bénéficiant d’une prise en charge sanitaire. Une situation qui a amené experts, Ong, le ministère de la famille, les organisateurs de base et autres partenaires au développement, à tirer sur la sonnette d’alarme et à tenir un séminaire de trois jours dans la capitale du rail, les vendredi 18, Samedi 19 et dimanche 20 Février 2011 au centre de capacitation et de développement durable de Silmang.

Lequel séminaire  a pour objectif, d’après le directeur de la protection des droits des enfants du ministère de la famille Mamadou Kébé,  de mettre sur pied un plan national de mobilisation social  apte à combattre ce fléau qu’est  la maltraitance des enfants sous  toutes ces formes « Physique, psychologique, moral et même la négligence faite à l’enfant c'est-à-dire celui qui a moins de 18 ans. Parmi ces formes de violences il y a aussi le travail des enfants, leur exploitation sexuelle, la mendicité, le travail domestique précoce et leur abandon par les parents».

De même poursuit le directeur de la protection des droits des enfants, une étude menée non pas au niveau national par Eden révèle  toujours des statistiques alarmantes que  64 % à 100 % des enfants talibés sont victimes de cette maltraitance. Certes, ces violences peuvent se traduire sous forme de gifle ou de sévices corporelles à l’école et dans les autres secteurs informels  tels que les apprentis menuisier ou de car urbain, raison pour laquelle, de poursuivre M Kébé,  il s’agira pour ces organisations de travailler en synergie avec le ministère de la famille  pour  mettre un terme à ce fléau.

Pour ce faire, renseigne toujours le directeur de la protection des droits des enfants, un plan de communication et de mobilisation social est entrain d’être concocté avec comme objectif principal, obtenir le ralliement social au niveau national pour que toutes les couches et parties prenantes disent stop à la maltraitance des enfants « Il ne s’agit plus aujourd’hui de dire que nous allons faire de la communication évènementielle, mais il s’agit de communiquer sur 24 mois.

Nous sommes entrain de dérouler ce plan sous forme de test avec des médias publiques que nous allons élargir à ceux privés cette année. Cette stratégie  repose fondamentalement sur le niveau communautaire, local, et le volet mouvement social pour impulser cette dynamique de changement de comportement au sein des familles et les parties prenantes que sont les religieux, médias, décideurs politiques, enfants.

Bref, il s’agit d’un plaidoyer pour un changement de comportement durable ». Pour Abdou Fodé Sow porte parole de la plateforme regroupant entre autres structures l'association des femmes juristes du Sénégal, le Parrer,  le Caint cadre d'appui à l'initiative  nationale en faveur des talibés, Tostan,  SOS Talibés, Human Rights watchc, cet atelier a son importance du moment que cela permet aux différents acteurs de se mettre à l’évidence que si l’on y prend garde, il risque d’y avoir une implosion sociale qui fera que ces enfants en grandissant vont prendre la population en otage.

Certes, dira t-il, l’Etat est le premier garant de la sécurité, pour ne pas dire obligataire de cette couche, mais force est de reconnaître, poursuit-il, qu’il  a toujours développé des stratégies de prise en charge, et il n’en demeure pas moins qu’il doit proposer des solutions alternatives et mettre à disposition tout ce qui est service pour aller dans  le sens de l’axe des droits fondamentaux « On devra s’accorder sur quatre éléments que sont l’harmonisation des interventions, c'est-à-dire pas d’intervention différenciée, rationnaliser les ressources qui signifie mettre un terme aux  agissements de certaines associations ou Ong sous prétexte qu’ils vont régler le problème de la protection des enfants alors que c’est plutôt personnel.

L’autre élément c’est la discussion des modes à prétoires qui permet de divulguer toutes les formes d’accès aux droits aptes à permettre à chacun de pouvoir intervenir pour la protection de l’enfant, voire sa protection endogène. Et il faut reconnaître que les Ong ne sont pas incapables de renverser la tendance, bien vrai qu’elles ont fait ce qu’elles ont pu. Mais, elles n’ont pas vocation de se substituer à l’Etat. Pour accéder à la tolérance zéro, il faudrait que les infrastructures de base soient accessibles à tout le monde et éviter de laisser en rade les zones rurales, mais aussi mettre en place une politique de  protection sociale autant pour les enfants que les adultes».

Diokina Dia


Commentaires

Votre commentaire
Karl Heiss Jeudi 21 Avril 2011 - 10:55:58

parents soyez responsables

Si les parents prenaient mieux soins de leurs rejetons cette salade indigeste ne se ferait pas.
Votre commentaire

   ...
Auteur
Pensée du jour
Un homme résolu n'est pas un homme qui prend des résolutions ; c'est un homme qui agit.

Transmis par AHOUITONON Sèdolo (Cotonou)
Articles recents
»   Le Chef de l'Etat exige le retrait intégral des en
»   La misère des exclus du système scolaire!
»   La misère dans les pays indusrialés: une priorité
»   Les Défenseurs des Droits de l'Homme: état de lieu
»   On dirait que le sénégal marche sur la tête!
»   La Société Civille: reste-t-il un corps politique
»   Phénomène des Daaras au sénégal
»   Les conditions de vie d'un enfant talibé
»   LE MAITRE CORANIQUE CONDAMNE A DEUX ANS DE PRISON
»   Arrestation d'un maître Coranique à Diourbel pour
»   Un enfant talibé victime d'un accident de circulat
»   ENLEVEMENT D'UN ENFANT TALIBES A LA VDN A DAKAR
»   EXploitation Aurifere à Kédougou/ Sénégal
»   HISTORIQUE DES ECOLES CORANIQUES AU SENEGAL
»   L'Afrique et la Déclaration Universelle des droits
»   Visite d'une école coranique
»   Comment va le monde d'Aujourd'hui?
»   Halte aux massacres en LIBYE
»   Y-A-IL convergence ou divergence entre la traditio
»   L'Action Sociale, est -elle un véritable Instrume
»   MESSAGE AUX DIRIGEANTS AFRICAINS
»   Au sénégal 400 enfants sont violés et plus de 800
»   LES MOTS SONT SIMPLES
»   Une date historique pour les enfants et les droits
»   Les enseignements des maîtres Coraniques
»   Au Plan Conceptuel qu'entend-on par maître Coraniq
»   LE TORTIONNAIRE ECOPE UN AN DE PRISON FERME
»   TORTURE SUR UN ENFANT TALIBE
»   ACTIVITE DE SENSIBILISATION
»   BATTUS A SANG PAR LEUR MAITRE CORANIQUE

Réalisé par Africaciel.com