Protection et promotion 108383 visites
Accueil

ACTIVITE DE SENSIBILISATION

Lundi 7 Juin 2010 - 15:29:19

PV de l’Activité 1 : Projection de Film :"le mystérieux du Daara "à la Commune d’Arrondissement  de Médina Gounass / Guédiawaye

Le 22 mai 2010, s’est tenue à Médina Gounass la dernière étape de la série de projection de film dans la ville de Guédiawaye.

Introduisant les débats, Monsieur Yahya SIDIBE a rappelé à l’assistance les objectifs du Micro projet et le Plan d’Action élaboré pour son exécution pour une période de quatre ans. Il a également rappelé que cette dernière projection est l’étape finale de l’activité 1 qui sera définitivement clôturée par une conférence qui réunira l’ensemble des acteurs des cinq communes d’Arrondissement du département de Guédiawaye.

A la suite de cette introduction préliminaire, le film :« le mystérieux du Daara » a été projeté.

Un débat houleux et fructueux a émerveillé l’après film.

On retient l’attitude très sévère de certains participants qui estiment arrivée le moment de rompre et rejeter les appuis et l’accompagnement que miroitent le Microprojet. Car pour eux, les artisans de la réalisation de ce film sont des adversaires de l’islam et des daaras. Dans le film, tout est de nature à ne montrer que le faible des daaras.

Or, les daaras, les vrais ont toujours existé et dans le bon sens. Jamais ceux qui maltraitent et exploitent les talibés ne sont de la famille des nobles maîtres coraniques connus pour leur sagesse, leur savoir et leur probité morale. Disent -t' ils encore que ce qui est arrivé aux talibés dans ce film, arrive à n’importe quel enfant  même ceux de l’école française.

 Enfin, ils ont dit que le film n‘est pas à équidistance de la réalité des daaras. D‘un autre registre, des intervenants ont démontré le contraire. Ils diront à leurs prédécesseurs que l’esprit du film est positif c’est largement suffisant.

 Car un mal diront t-ils ne peuvent -être guérit que lorsqu‘on l’attaque de face et sans complexe. Car de bonnes daaras existent mais d’autres modèles sont aussi là, entrain de démontrer leur incapacité face à l’éducation, l’instruction et la formation professionnelle des talibés, et le plus souvent , ils sont tenus par des étrangers.

Un troisième groupe d’intervenants est revenu sur l’exigence qu’il a de réclamer la part des daaras dans les 40% du budget alloué à l’éducation nationale. C’est dans cette perspective que Monsieur Sidibé et les partenaires locaux du microprojet que sont les amis de Sunugal et les membres de bureau du collectif des Maîtres coraniques de Guédiawaye ont attiré l’attention du public.

Il leur a été rappelé la nécessité de s’unir autour de l’essentiel, montrer notre engagement et notre adhésion au micro projet au grand bénéfice des talibés et de leurs responsables qui sont des citoyens qui ont droit au soutien et à la bonne formation comme tout un chacun.

Les esprits se sont finalement retrouvés et l’engagement a été pris pour l’exécution totale du microprojet pour à terme profiter bien et durablement les enfants talibés et les daaras.

La séance fut levée à 19 heures 45mn.

 

Le Secrétaire de séance

 

                                                                                                      Mamadou SY

 


Commentaires


   ...
Auteur
Pensée du jour
Nous n'avons forcément pas besoin d'éliminer tout ce qui nous dérange car il nous en restera davantage.

Transmis par L . Louckas Hounkanlinkpe (Göteborg)
Articles recents
Réalisé par Africaciel.com